La chevauchée de Patton, une victoire en demi-teinte ?

Un article signé Benoît Rondeau dans 1944. La Libération : De la Normandie aux frontières du Reich.

Le plan originel d’Overlord prévoit une avancée des armées alliées sur un large front, les deux armées anglo-canadiennes progressant au nord du massif des Ardennes, les armées américaines au sud, comme ce que préconisent Bradley et Patton. Ce dernier, après la percée d’Avranches, veut foncer vers la Sarre à travers la Lorraine. Or, le
15 août, une nouvelle armée a débarqué en Provence. Une opportunité s’offre aux Alliés : anéantir l’intégralité des forces allemandes déployées au sud de la Loire par une manoeuvre combinée des forces d’Overlord et de Dragoon. Les Allemands vont se montrer plus subtils au jeu du chat et de la souris, évitant de justesse une catastrophe. Une désillusion de plus pour Eisenhower !

[…]

Retrouvez la suite de cet article dans 1944. La Libération : De la Normandie aux frontières du Reich.
(Disponible en librairie et sur notre e-shop.)