Une conquête spatiale au passé douteux – Biblio Phil

Philippe Degouy signe un bel article sur le nouveau livre d’Hugues Wenkin.

Le 50e anniversaire de la mission Apollo 11 a été fêté comme il se devait. Avec de nombreux livres dédiés à ce programme. De la Terreur à la Lune (éd. Weyrich) permet à son auteur, Hughes Wenkin, de rappeler que ce programme spatial, tant américain que soviétique, s’est construit sur le travail entrepris par les nazis. Celui qui a mené au développement des armes de représailles V1 et V2. Au coeur de ce programme d’armement, l’intelligence d’un homme : Wernher von Braun. Un savant fasciné par l’espace, capturé par les Américains à la fin de la guerre et envoyé aux Etats-Unis avec d’autres scientifiques allemands et des milliers de fusées V2 dans les bagages.
Quand la gigantesque fusée Saturn V a pris son envol en juillet 1969 pour rejoindre la Lune, les spectateurs avaient-ils conscience du passé nazi du savant à l’origine du programme spatial américain?
Un passé rappelé en détails par Hughes Wenkin dans son récit, avec des témoignages, de nombreuses photos, dont celles, terribles, des usines de fabrication des V2 avec des milliers de déportés mis au travail dans des conditions inhumaines. Une arme de représailles qui « a fait plus de victimes pendant sa production dans l’univers concentrationnaire que pendant son emploi sur le terrain. Le tir de missiles a provoqué la mort de 9000 civils pour 26500 déportés morts au camp de Dora. » Quels furent les grands défis rencontrés lors de la conception des V2? Auraient-elles pu empêcher le débarquement de Normandie en juin 1944? Comment les Alliés ont-ils pu réduire le risque? Autant de questions parmi d’autres auxquelles répond ce passionnant ouvrage qui bénéficie d’une iconographie inédite et nombreuse. Ainsi que de nombreux chapitres, historiques et techniques, abordables pour le grand public.

Parmi les très nombreuses photos présentes dans l’album, l’une reste emblématique. Celle où von Braun accompagne le président Kennedy lors d’une visite d’un site spatial. L’un de ces moments de l’histoire où le passé est volontairement occulté. Côté soviétique, le passé nazi des savants n’a pas empêché non plus leur participation au programme spatial.
Un très bel album qui explore un pan méconnu de la conquête spatiale et qui rappelle qu’elle s’est réalisée sur cette image de « spectres rayés, pourchassés au camp de Dora par des SS ivres de sang. »
Si les fusées V2 n’ont pas pu modifier le cours de la guerre, elles ont eu un impact technologique énorme dans les décennies suivantes. Sur le plan militaire avec le développement des missiles balistiques et dans notre vie quotidienne du fait de l’apport de la conquête spatiale.

Philippe Degouy

Retrouvez cet article sur le site de Biblio Phil !

De la terreur à la Lune est disponible en librairie et sur notre e-shop !