Un aller simple pour Bastogne


Après la commémoration des 75ans de la bataille des Ardennes,
redécouvrez l’histoire de la 4th Armored Division dans ce superbe article signé Frank Rockenbrod.

Un saut dans l’inconnu
L’implication de la 4th Armored Division (4th AD) dans la bataille des Ardennes remonte au 19 décembre 1944, alors que la division se trouve au repos près de Fénétrange dans la région de la Sarre après une longue période de combats. Le 37th Tank Batallion fait alors partie du Combat Command Reserve et est détaché provisoirement en appui de la 87th Infantry Division. Il participe notamment à la capture des villes allemandes de Gersheim et Walsheim. Vers 8 h 00, le bataillon reçoit l’ordre de rejoindre d’urgence le quartier général de la division à Mittersheim. La matinée est consacrée au désengagement de ses unités.
Dès son arrivée, le chef du 37th Tank Batallion (37th TB), le lieutenant-colonel Creighton Abrams, est informé que la 4th AD vient d’être détaché du XII Corps pour rejoindre en toute urgence sa nouvelle assignation au III Corps, dont le quartier général est installé à Arlon. Les premières informations quant au lancement d’une attaque par l’ennemi dans les Ardennes sont encore très imprécises. Le bataillon doit être prêt au matin du 20 décembre 1944 pour gagner le front distant de quelque 260 kilomètres vers 8 h 30. La division adopte une marche en colonne dans laquelle ses Combat Command B (CCB), A et R se succèdent.

[…]

Découvrez la suite de l’article dans le mook Bataille des Ardennes. L’échec aux Panzer ! Disponible en librairie et sur notre e-shop.