Le siège de Bastogne raconté par ses derniers survivants

Le siège de Bastogne raconté par ses derniers survivants

Ils deviennent rares ces témoins civils ou militaires qui ont vécu la bataille des Ardennes dans le périmètre de Bastogne. Philippe Carrozza a pu en rencontrer quelques-uns ou recueillir les témoignages qu’ils ont laissés à leurs proches.

Le lieutenant allemand Ludwig Bauer, commandant de chars, lui a raconté sa campagne de Russie, mais aussi sa participation à celle de Normandie, puis à la bataille des Ardennes et enfin à la défense du Reich. Il explique comment il a vécu l’hiver 1944 et l’Offensive Von Rundstedt.

Ce livre fait aussi la part belle à Roger Krier, copain d’enfance de Louis Mostade. Ils avaient 12 et 13 ans en décembre 1944. Réfugiés dans les caves avec leurs parents, ils ont décrit dans leurs cahiers scolaires tout ce qu’ils ont vécu. Le témoignage de Roger Krier, toujours en vie, est lu en parallèle de celui que feu Louis Mostade a complété sur papier en 2005. 

L’auteur a également rencontré une ancienne élève de l’école des Soeurs de Bastogne. Elle se souvient du siège de la ville, détaillant comment la centaine de pensionnaires bloquées dans les caves avec les religieuses ont vécu les jours angoissants de la bataille des Ardennes.
Un Bruxellois, Georges Michils, raconte aussi son parcours d’infirmier de la Croix-Rouge, puis comme brancardier au service de l’armée américaine à la fin de l’année 1944.


Au fil de ces cinq témoignages passés au crible de la critique historique, vous revivrez les émotions de ces jours de neige et de feu.

« Ultimes confidences, Le siège de Bastogne par ses derniers survivants »  disponible en librairies à partir de fin novembre 2020 et en précommande sur notre e-shop :